top of page

ZES EN GUINÉE

PRG.png

En instituant des Zones Economiques Spéciales, l’ambition des autorités guinéennes est de saisir les opportunités offertes par le développement des corridors d’exportation des ressources minières vers les pays riches importateurs – USA, Chine, Emirats Arabes Unis, etc. –, principaux producteurs de composants et de services, et hubs de commerce international qui participent aux chaînes de valeur mondiales. Ces pays sont aussi de grands marchés de consommation – à fort pouvoir d’achat – de produits agricoles, manufacturés et de services issus des chaînes de valeur mondiales.

L’objectif de la Guinée est de constituer des hubs de production et de commerce sous régionaux, de participer aux chaînes de valeur globales en attirant les entreprises de montage de

composants et de transformation de matières premières, et développer de nouvelles géographies économiques pour une population de près de 13 millions qui croît en moyenne de 2,8% par an. 

Cette volonté politique de l’État a été confirmée par la réalisation d’une étude prospective qui a démontré la pertinence socio-économique de la création d’une ZES pilote multi-produits d’au moins 20 km2 pouvant générer plus de 100.000 emplois dans la région minière et maritime de Boké – à 250 km au Nord de la Capitale Conakry ; et par la création d'une Autorité de Développement et d'Administration des ZES (ADAZ), placée auprès de la Présidence de la République.

A travers l’instauration de ZES, les Autorités Guinéennes ambitionnent, en partenariat avec le secteur privé national et international, et avec l’appui des partenaires techniques et financiers, de créer des cadres de référence internationale – à une échelle réduite du territoire – attractifs pour les entreprises génératrices de valeur ajoutée et intensives en emplois. Ce cadre se construira à travers des réformes telles que des lois et règlements spécifiques aux ZES, et des programmes et projets de développement futurs intégrant les économies régionales : agroparcs ; zones industrielles, touristiques, médicales et de production pharmaceutique.

bottom of page